Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Les déficits de compréhension du langage non littéral dans la maladie de Parkinson sont-ils liés à un déficit de la théorie de l'esprit ?
    La théorie de l'esprit (TDE) réfère à la capacité de se représenter les états mentaux d'autrui. Un déficit de TDE pourrait être associé aux troubles de compréhension du langage non littéral (LNL) observés dans la maladie de Parkinson (MP). Dans notre étude, 15 participants dans les premiers stades de la MP et 17 participants contrôles ont été évalués avec une tâche de TDE et une tâche de compréhension du LNL. Les fonctions exécutives ont également été évaluées par une batterie de tests évaluant l'inhibition, la flexibilité mentale et la mémoire de travail. Les patients atteints de MP ont obtenu des scores significativement plus faibles que les sujets témoins aux tâches évaluant la TDE et la compréhension du LNL. Une corrélation significative a été observée entre les scores de la TDE et de la compréhension du LNL. Les résultats de cette étude ont également montré une association entre la compréhension du LNL et la flexibilité mentale. Ainsi, la MP entraînerait à la fois des déficits de TDE et de compréhension du LNL, même dans les premiers stades de la maladie. De plus, nos résultats mettent en évidence une relation étroite entre ces déficits chez les personnes atteintes de MP. [résumé d'auteur]


    Mots clé : MALADIE DE PARKINSON ; LANGAGE ; THEORIE DE L'ESPRIT ; FONCTION EXECUTIVE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer