Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Autismes : polémiques, chasse aux sorcières et recherche scientifique
    Auteurs : Gibello, Bernard
    Date de parution : 2012
    Pagination : 65-68
    Localisation CHSA : BmHEy
    Titre de la revue : PERSPECTIVES PSY
    Alors que se multiplient les manifestations hétéroclites, les prises de position catégoriques, les protestations véhémentes et les plaintes judiciaires au sujet de différents traitements de l'autisme, l'auteur, psychiatre et psychanalyste, rappelle que cette ' terrible maladie ' est l'une des dernières pathologies mentales à avoir été décrite (presque simultanément en 1940 par Léo Kanner, aux États-Unis, et Hans Asperger, en Australie), les autres ayant, pour la plupart, été repérées depuis près de deux siècles. Il paraît regretter l'époque antérieure à la dixième version de la Classification internationale des maladies (CIM-10) et à la quatrième édition du manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (' Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders ' : DSM-4), où les cliniciens distinguaient l'autisme en deux formes principales (l'autisme de Kanner et le syndrome d'Asperger), et n'avaient pas à se soucier des ' troubles du spectre autistique ' ou des ' troubles envahissants du développement ' hétéroclites. Il évoque aussi, peut-être en les déplorant, les discussions multiples qui apportent une confusion exemplaire à propos de la description clinique de l'autisme, mais qui ne définissent pas les causes de la pathologie. Toutefois, il sait bien que, si l'hypothèse psychanalytique incriminant des anomalies dans l'interaction entre mère et enfant se révèle pertinente pour les autismes secondaires à un hospitalisme (tel que décrits par René Spitz), une approche physiologique cérébrale (découvrant l'existence des neurones miroirs et l'importance primordiale de la construction de l'enveloppe tonico-posturale, prototype de l'enveloppe psychique au sens de Didier Anzieu) s'avère plus intéressante dans les cas d'autisme de Kanner et indique d'autres traitements. Au final, il encourage à multiplier les recherches, aussi bien en neurosciences qu'en psychanalyse, pour comprendre davantage la construction de la pensée et le fonctionnement des réseaux de neurones impliqués dans cette pensée chez les personnes autistes.[résumé d'éditeur]


    Mots clé : AUTISME ; AUTISME INFANTILE ; TROUBLE ENVAHISSANT DU DEVELOPPEMENT ; SYNDROME D'ASPERGER ; SYNDROME DE RETT ; HOSPITALISME ; ETIOLOGIE ; NOSOLOGIE ; RECHERCHE ; NEUROSCIENCES ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer