Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Effets secondaires métaboliques de la rispéridone dans les schizophrénies à début précoce
    Les antipsychotiques de seconde génération (ASG) ont un rapport bénéfice/risque favorable dans les schizophrénies à début précoce (avant 18 ans), mais leurs effets secondaires métaboliques (augmentation du poids et de la corpulence, syndrome métabolique et complications cardiovasculaires) sont source d'inquiétudes, en particulier dans cette population pédiatrique. L'évaluation de l'augmentation de la corpulence dans cette population est idéalement mesurée par l'index de masse corporelle (IMC) rapporté à la courbe de poids pour l'âge et le sexe (percentiles et Z-scores de l'IMC). Sauf exception, les études évaluant ces effets secondaires des ASG chez les patients mineurs ne mesurent pourtant que la prise de poids, tout à fait insuffisante pour rendre compte de l'augmentation de la corpulence et de l'intensité de l'obésité.[résumé d'auteur]


    Mots clé : SCHIZOPHRENIE ; ADOLESCENT ; THERAPEUTIQUE MEDICAMENTEUSE ; EFFET SECONDAIRE ; NEUROLEPTIQUE ATYPIQUE ; PRISE DE POIDS ; OBESITE ; ETUDE PROSPECTIVE ; SYNDROME METABOLIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer