Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Toxicomanies aux médicaments opiacés
    Malgré les règlementations, le mésusage des médicaments opiacés demeure un problème de santé publique. Les premières observations remontent au xixe siècle lors de la découverte de la morphine. Les détournements d'usage sont l'objet d'une grande vigilance par les autorités sanitaires avec, en cas de besoin, des mesures de classement et des modalités de prescriptions restreignant l'accès aux composés les plus toxicomanogènes. Les médicaments les plus recherchés se caractérisent par leur forte affinité pour les récepteurs, leur biodisponibilité et leur rapidité d'action. Les toxicomanies médicamenteuses concernent les médicaments de la douleur, les morphiniques naturels, morphine, sulfate de morphine et codéine ou méthylmorphine, et les traitements de substitution avec pour la buprénorphine des usages intraveineux. Les opiacés de synthèse sont aussi recherchés par les médecins toxicophiles. Les toxicomanies médicamenteuses renvoient fondamentalement à des facteurs de vulnérabilité psychologique et sont fréquemment une modalité évolutive des polytoxicomanies. La prise en charge des patients dépendants aux opiacés médicamenteux ne présente pas de spécificité par rapport à celle des autres opiacés. Le respect des cadres d'utilisation de la méthadone et de la buprénorphine et un contrôle de leur délivrance adaptée aux patients sont essentiels. [Résumé d'éditeur]


    Mots clé : TOXICOMANIE ; OPIACE ; MESUSAGE ; MALADIE IATROGENE ; THERAPEUTIQUE MEDICAMENTEUSE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer