Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Simulation, conversion ou majoration ? Evolution des explorations fonctionnelles. Discussion à propos d'un cas en rééducation
    Dans la première partie de ce travail, nous présentons une revue des travaux consacrés à l'exploration fonctionnelle du déficit de conversion. Les études électrophysiologiques comme celles réalisées en imagerie fonctionnelle montrent que les mécanismes à l'origine du déficit conversif sont distincts de ceux mis en jeu chez le sujet sain simulateur. Chez les patients, des processus d'inhibition inconscients impliqués dans le contrôle des émotions pourraient perturber l'action en agissant à différents niveaux du contrôle moteur. Dans la seconde partie, nous rapportons le cas d'un patient ayant un déficit sensorimoteur dont le mécanisme conversif est fortement suggéré par l'histoire clinique et l'absence de preuve d'organicité. Les potentiels évoqués somesthésiques suggèrent que le déficit somatosensoriel pourrait être la conséquence d'un défaut d'orientation automatique de l'attention. L'imagerie fonctionnelle cérébrale montre la mise en jeu anormale du 'précuneus' lors des mouvements réalisés avec le membre atteint. L'hypothèse d'une intensification des processus d'imagerie motrice aux dépens de l'action ou la mise en jeu anormale du 'default mode network' au cours de l'exécution motrice est proposée pour expliquer le déficit moteur de ce patient. Ces résultats confirment l'intérêt des nouveaux outils permettant une exploration fonctionnelle et dynamique du système nerveux pour mieux comprendre le déficit de conversion. [résumé d'auteur]


    Mots clé : SIMULATION ; CONVERSION HYSTERIQUE ; INHIBITION ; IMAGERIE CEREBRALE ; DIAGNOSTIC MEDICAL ; CAS CLINIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer