Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

La notion de simulation des troubles psychiques dans les armées. Evolution des idées
    Longtemps, les psychiatres et médecins militaires ont été préoccupés par la question de la simulation, au point qu'un soupçon permanent a pesé sur les patients militaires qui présentaient des comportements inattendus et inexplicables. C'était faire l'économie d'une réflexion psychopathologique à l'échelle à la fois individuelle et institutionnelle. Le double rôle d'expertise et de soins détenu par le médecin militaire a sans doute longtemps entretenu cette attitude de soupçon. Fort heureusement, la manière d'envisager la question de la simulation a considérablement évolué, à mesure que la psychiatrie militaire s'est enrichie. De nos jours, le terme de simulation n'apparaît plus dans les ouvrages de psychiatrie militaire. Les conduites inadaptées sur le terrain continuent d'intéresser les psychiatres militaires. Si elles ne sont pas le symptôme d'une pathologie psychiatrique caractérisée, on considère aujourd'hui qu'elles témoignent davantage d'une impasse individuelle et parfois institutionnelle que d'une manoeuvre consciente et manipulatrice. Ce progrès a permis au médecin militaire de retrouver des repères cliniques et surtout éthiques lorsqu'il est confronté à un soupçon de simulation. Cette réflexion intéresse l'ensemble des psychiatres dans leur pratique quotidienne car elle propose des pistes de prise en charge intéressantes. [résumé d'auteur]


    Mots clé : PSYCHIATRIE MILITAIRE ; SIMULATION ; EXPERTISE MEDICALE ; PSYCHIATRIE DE GUERRE ; PSYCHOPATHOLOGIE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer