Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Techniques de thérapies comportementales
    D'un point de vue historique, les comportementalistes se sont tout d'abord centrés sur le traitement de l'anxiété. Ce sont surtout les troubles phobiques qui ont été l'objet des interventions thérapeutiques et des formulations théoriques : phobie simple, phobie sociale, agoraphobie et anxiété généralisée. Ainsi, il y a une quarantaine d'années, les publications scientifiques sur les thérapies comportementales étaient consacrées essentiellement à la désensibilisation systématique et aux techniques opérantes. Depuis, on assiste au développement de nouvelles techniques adaptées soit à des populations cliniques spécifiques telles que l'état de stress post-traumatique ou les dépressions uni- ou bipolaires, soit au développement de stratégies qui ne visent plus à la modification des comportements, ni des émotions, mais qui se centrent sur l'acceptation des contenus psychologiques : démarche de thérapie d'acceptation et d'engagement, mindfulness , etc. Les équipes de recherche clinique et les thérapeutes se sont spécialisés dans le traitement de souffrances psychiques précises et contribuent à la connaissance des facteurs impliqués lors d'un traitement comportemental. Les stratégies thérapeutiques comportementales ont donc évolué grâce à l'identification des facteurs d'efficacité. L'évolution thérapeutique permet actuellement l'abord de pathologies complexes telles que la schizophrénie, les troubles de la personnalité, les troubles bipolaires et les addictions aussi bien aux substances que comportementales. On observe dans les modalités de traitement le lien indissociable des techniques comportementales avec celui des techniques cognitives. En effet, il est impensable de modifier un comportement sans aborder les effets cognitifs du changement. C'est le cas des sentiments d'autoefficacité et de l'estime de soi. Pour certains troubles, l'étape comportementale sera suivie d'une approche cognitive qui aborde spécifiquement les pensées, les représentations, les images, afin de mettre à jour des ensembles de croyances acquises (schémas cognitifs) responsables de certaines conduites pathologiques. Une mise à distance de ces contenus de vulnérabilité, favorisant les rechutes, ou la chronicisation des troubles fait appel à des stratégies multiples comportementales, cognitives et émotionnelles, dites de troisième vague. La combinaison des différentes techniques et leur association à d'autres formes de traitements psychologiques ou médicamenteux sont l'objet des réflexions actuelles des thérapeutes.[résumé d'auteur]


    Mots clé : THERAPIE COGNITIVE ; THERAPIE COMPORTEMENTALE ; THEORIE ; CONDITIONNEMENT ; INDICATION THERAPEUTIQUE ; PSYCHOTHERAPIE DE GROUPE ; HYPERACTIVITE ; ADULTE ; TROUBLE OBSESSIONNEL COMPULSIF ; TROUBLE BIPOLAIRE ; RESISTANCE ; MOTIVATION ; PHOBIE ; ANXIETE ; DEPRESSION ; ADDICTION ; TROUBLE DE LA PERSONNALITE ; RESOLUTION DE PROBLEME ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer