Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Réflexions sur la fréquence, l'organisation et les facteurs prédictifs des homicides psychotiques : à propos de trois observations avec mutilation corporelle
    En Europe, environ 10 % des homicides sont commis par des personnes souffrant de troubles psychotiques, certains de ces patients pouvant récidiver dans leur conduite criminelle. Trois observations de délirants persécutés meurtriers sont présentées. Les deux premières concernent des schizophrènes qui, par vengeance, tuèrent dans la rue et dans un hôpital psychiatrique des personnes inconnues. Leurs crimes se caractérisaient par un niveau élevé d'organisation. La troisième observation concerne un paranoïaque hospitalisé d'office, auteur d'une récidive d'homicide sur sa mère lors d'une sortie de week-end. Ce matricide était, à l'inverse, de nature totalement émotionnelle et désorganisée. Les facteurs généraux et psychopathologiques liés à la violence physique des psychotiques sont ensuite analysés à travers ces trois observations et une revue de la littérature. Les relations entre le degré d'organisation psychologique et celui du mode opératoire sont discutées. Il paraît maintenant indispensable de mettre en place, dans notre pays, une procédure scientifique d'évaluation de la dangerosité pour les malades mentaux graves et les auteurs de crimes violents. [résumé d'auteur]


    Mots clé : HOMICIDE ; PATHOLOGIE PSYCHIATRIQUE ; PSYCHOSE DELIRANTE AIGUE ; SCHIZOPHRENIE ; CAS CLINIQUE ; PERSONNALITE PARANOIAQUE ; CRIME ; MUTILATION ; EMOTION ; REVUE DE LA LITTERATURE ; EVALUATION ; DANGEROSITE ; RECIDIVE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer