Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Profil psychologique et comportemental de vulnérabilité à la dépendance à l'exercice et au risque de pratiques dopantes chez les sportifs amateurs : l'exemple des semi-marathoniens
    L'objectif de l'étude consistait à vérifier si le risque de pratiques dopantes est associé à un risque de dépendance à l'exercice chez le sportif amateur. Pour étudier les caractéristiques comportementales de sujets enclins à l'utilisation de produits dopants, nous avons observé les représentations et les comportements de 317 semi-marathoniens compétiteurs amateurs. Les résultats montrent que 11,7% des individus se disent prêts à prendre des produits dopants sous contrôle médical. Ces individus présentent des caractéristiques spécifiques par rapport au reste du groupe: une représentation du sport fondée sur le dépassement de soi, une organisation de leur vie quotidienne centrée sur le sport et une difficulté à vivre l'abstinence marquée par un sentiment de dépression ou une irritabilité. En revanche, ces sportifs prêts à prendre des produits dopants ne sont pas ceux qui s'entraînent le plus, puisque 59,5% ont une pratique modérée inférieure à cinq heures hebdomadaires. La quantité de sport pratiquée ne détermine pas directement le risque d'une pratique dopante chez le sportif adulte amateur. Les caractéristiques de ce groupe d'individus vulnérables correspondent à certaines spécificités des comportements de dépendance à l'exercice. Ainsi, un lien direct entre le profil d'une dépendance à l'exercice et un risque de pratique dopante semble exister. [résumé d'éditeur]


    Mots clé : PROFIL PSYCHOLOGIQUE ; VULNERABILITE ; COMPORTEMENT ; DEPENDANCE ; SPORT ; DOPAGE ; CAS CLINIQUE ; ADDICTION ; ABSTINENCE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer