Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

L'alliance thérapeutique au début d'une prise en charge pour dépression par le généraliste
    "Dans le domaine des troubles dépressifs, le bon déroulement de la prise en charge initiale est d'une grande importance pour la suite de la prise en charge. L'instauration d'une relation de confiance est essentielle. Celle-ci peut être de plusieurs types : il n'existe pas ' un ' mode de relation optimal. Les médecins généralistes posent plus des deux tiers des diagnostics de dépression et effectuent plus des deux tiers des prescriptions d'antidépresseurs et sont confrontés à diverses difficultés dans la prise en charge des patients déprimés : manque de temps en consultation, formation insuffisante à la dépression et à ses traitements, absence de marqueurs somatiques, crainte du risque suicidaire... Pour préciser ces difficultés et élaborer des réponses, l'enquête présentée ici a évalué en miroir, du point de vue du patient et du point de vue du médecin, le ressenti par rapport à la maladie et à la prise en charge, lors de consultations de médecine générale pour un tableau considéré comme dépressif par le médecin. L'anonymat était garanti aux patients par un système d'urne et d'enveloppe cachetée. L'enquête explorait la perception et le vécu de la pathologie par chacun des deux acteurs, la relation du patient au médecin et l'histoire et la perception des consultations initiales. Les patients éligibles étaient des patients pour lesquels le diagnostic de dépression, porté par le médecin généraliste, avait été communiqué au patient au cours des trois derniers mois. En s'appuyant sur ces données, outre des informations sur la pathologie, le processus d'établissement du diagnostic, les conditions de l'annonce du diagnostic et la démarche thérapeutique, il a été établi une caractérisation de l'alliance constituée entre le patient et le médecin par une combinaison des données patients et des données médecins. Des groupes homogènes de couples patient­médecin ont ainsi été identifiés, par une analyse factorielle en composantes multiples, puis par une classification mixte. Cette méthodologie a permis d'identifier quatre types de binômes patient­médecin selon la nature de l'alliance entre eux, (indépendamment d'un ' effet-médecin ') : alliance clinique ; alliance fusionnelle ; alliance de raison ; alliance difficile.[résumé d'auteur]"


    Mots clé : ALLIANCE THERAPEUTIQUE ; DEPRESSION ; SOIN PREVENTIF ; MEDECIN GENERALISTE ; ANTIDEPRESSEUR ; OBSERVANCE ; RELATION THERAPEUTIQUE ; RELATION SOIGNANT SOIGNE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer