Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Décisions en situation probabiliste et théorie de l'esprit dans la schizotypie
    Des difficultés en théorie de l'esprit (TdE), une capacité à inférer chez autrui des états mentaux, intentions et émotions, ont été observées de façon répétée chez les personnes présentant une personnalité schizotypique ou atteintes de schizophrénie. Une tendance à effectuer des choix de façon hâtive dans des situations de raisonnement probabiliste a également été observée dans ces deux populations. Cette étude vise à examiner les performances à une tâche de TdE et à une tâche de raisonnement probabiliste chez des participants ayant un score élevé à une échelle d'anhédonie sociale (EAS), une des caractéristiques de la schizotypie, et chez des participants témoins. L'existence d'un lien entre score faible en TdE et choix sur la base de peu d'indices est également étudié. Conformément aux hypothèses, les résultats montrent que les participants du groupe expérimental ont des scores significativement inférieurs en TdE et demandent significativement moins d'indices pour effectuer un choix en situation probabiliste. En revanche, il n'existe pas de corrélation entre les performances de ces deux tâches. L'absence de corrélation peut être attribuée à une distance trop importante entre contextes expérimental et écologique pour la tâche de raisonnement probabiliste. L'intérêt de l'étude repose le choix de l'EAS comme critère de schizotypie en regard du type de tâche expérimentale proposé pour l'étude de la TdE.[résumé d'auteur]


    Mots clé : PSYCHOLOGIE COGNITIVE ; THEORIE DE L'ESPRIT ; SCHIZOPHRENIE ; ENQUETE ; ANHEDONIE ; TROUBLE DU COMPORTEMENT ; RAISONNEMENT ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer