Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Construction et validation d'une échelle dimensionnelle de l'humeur : multidimensional assessment of thymic states (MAThys)
    "Du fait de la grande hétérogénéité clinique des épisodes thymiques, et afin de compléter les définitions actuelles par une approche pouvant être plus en adéquation avec les stratégies thérapeutiques, nous avons créé un nouvel outil basé sur une approche dimensionnelle considérant a priori cinq sous-échelles (réactivité émotionnelle, vitesse des cognitions, motricité, motivation, perception sensorielle). L'objectif de cette étude est de valider cette échelle d'évaluation dimensionnelle des états thymiques, la multidimensional assessment of thymic states (MAThyS). Méthode Cent quatre-vingt-seize sujets (44 sujets témoins et 152 patients bipolaires soit en phase normothymique, maniaque ou dépressive) ont été inclus. La MAThyS est une échelle visuelle analogique ayant pour objectif de situer les différents types d'épisodes thymiques par rapport au fonctionnement de base du sujet et selon un continuum allant de l'inhibition à l'excitation. Résultats Considérant la structure de l'instrument, les analyses de type confirmatoire ont mis en évidence une bonne validité de face de l'outil, des validités convergente et divergente correctes (analyses multitraits multiméthodes (MTMM)), et une bonne cohérence interne de l'outil et de ses sous-échelles (coefficients alpha de Cronbach compris entre 0,70 et 0,93). La MAThyS est modérément corrélée avec la Montgomery and Åsberg depression rating scale (MADRS) qui évalue l'intensité de la symptomatologie dépressive (r = −0,5) et la mania rating scale (MAS) évaluant l'intensité de la symptomatologie maniaque (r = 0,56). Certaines dimensions sont liées entre elles (réactivité émotionnelle et vitesse des cognitions, r = 0,71 ; motivation et motricité, r = 0,70). L'analyse de la validité discriminante des items nous a incité à reformuler légèrement trois d'entre eux. Suite à cette étape de validation, des analyses complémentaires exploratoires ont permis de reconsidérer la structure de l'échelle selon une structure factorielle à quatre dimensions. Ces résultats sont discutés par rapport à la clinique. Conclusions Le modèle statistique final reste très proche de la représentation à cinq dimensions proposées initialement et permet de décrire les états thymiques en fonction de la réactivité émotionnelle, la motricité, le niveau de motivation et la perception sensorielle. Cependant, en tenant compte de la littérature, il semble pertinent de conserver dans l'approche clinique la dimension vitesse des cognitions.[résumé d'auteur]"


    Mots clé : TROUBLE BIPOLAIRE ; EPISODE MANIAQUE ; DEPRESSION ; ECHELLE D'EVALUATION ; PSYCHOMETRIE ; NOSOGRAPHIE PSYCHIATRIQUE ;
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer