Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Maladie d' Alzheimer
    "La maladie d'Alzheimer (MA) est une maladie neurodégénérative qui détruit progressivement et de façon irréversible l'ensemble des fonctions intellectuelles. On peut distinguer trois grandes étapes dans la connaissance et l'approche que nous avons de cette pathologie dont la prévalence et l'incidence augmentent de façon exponentielle avec l'âge : la première étape depuis Alzheimer jusqu'aux années 1980 est la période descriptive. Elle démontre que les formes à début précoce et à début tardif sont caractérisées par deux types de lésions cérébrales : les plaques amyloïdes extracellulaires et la dégénérescence neurofibrillaire (DNF) intraneuronale. La seconde étape, de 1984 à 2004, est analytique. Elle met en évidence que la protéine amyloid protein precursor (APP) joue un rôle central dans l'étiologie. En effet, les mutations génétiques des formes familiales liées aux protéines APP, PS1 ou PS2 comme les formes sporadiques associées à l'allèle E4 de l'apolipoprotéine E ont en commun d'augmenter le fragment catabolique Aß42 qui forme les plaques amyloïdes. Par ailleurs, il est démontré que la DNF est constituée par l'agrégation d'une protéine du cytosquelette, la protéine tau. L'extension corticale du processus d'agrégation de tau, nommé tauopathie, correspond parfaitement bien à l'expression clinique de la MA associant amnésie hippocampique, aphasie impliquant le cortex temporal, apraxie et agnosie impliquant les régions polymodales associatives. Cette période est marquée par la définition de critères diagnostiques rigoureux, le développement de techniques d'imagerie morphologique et métabolique, de marqueurs biologiques, l'apparition de traitements symptomatiques qui régulent mieux les taux d'acétylcholine et de glutamate. Parallèlement, la convergence des données épidémiologiques dans les pays développés permet de réaliser l'importance du fardeau socioéconomique de la MA et des syndromes apparentés : 850 000 cas en 2006, environ 200 000 nouveaux cas chaque année. Cette prise de conscience par tous les acteurs de santé se manifeste par des mesures financières et sociales d'accompagnement et l'installation de réseaux de soins à partir des Centres mémoire de ressources et de recherche (CMRR). La dernière étape qui vient de démarrer correspond à une nouvelle ère, faite de diagnostics précoces associés au concept de mild cognitive impairment (MCI) et d'essais thérapeutiques issus du consensus selon lequel APP et tau sont les deux cibles thérapeutiques les plus pertinentes. [résumé d'auteur]"


    Mots clé : MALADIE D'ALZHEIMER ; LESION CEREBRALE ; NEUROTRANSMETTEUR ; PHYSIOPATHOLOGIE ; NEUROBIOLOGIE ; EPIDEMIOLOGIE ; GENETIQUE ; SEMIOLOGIE ; NEUROPSYCHOLOGIE ; IMAGERIE CEREBRALE ; MARQUEUR BIOLOGIQUE ; EVOLUTION ; PRONOSTIC ; DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL ; TRAITEMENT ; ETHIQUE ; DIAGNOSTIC MEDICAL ; DEMENCE ; MALADIE NEUROLOGIQUE ; DEGENERESCENCE ;
    Volume : 153
    Numéro : 17 056 A 15
    Notes : Bibliogr. 228 réf. ; Fig. ; Ill. ; Tabl.
    Thème : MEDECINE
    PRODFICH : asco60 ; asco43
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer