Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













Article

Comprendre et lutter contre l'épuisement professionnel
    Auteurs : BRANDEHO Daniel
    Date de parution : 2019
    Pagination : 41-45
    Localisation CHSA : BmHEy / IFCS / IFSI
    Titre de la revue : PRATIQUES EN SANTE MENTALE
    Durant de longues années, les personnes lourdement handicapées, mais aussi celles atteintes de troubles autistiques ou psychotiques ont été abandonnées dans des institutions asilaires ou pseudo-éducatives par un corps social qui les a exclues. Dans un tel contexte, les soignants et les éducateurs délaissés comme les usagers qu'on leur avait confiés étaient eux-aussi en souffrance, épuisés. Les causes de cet épuisement sont à rechercher dans les difficultés de gestion de la vie quotidienne (toilettes, repas, conduites agressives et/ou auto-agressives, troubles du comportement d'une manière générale...), difficultés qui viennent en contradictions avec la recherche d'un accompagnement de qualité, dans un contexte de restrictions budgétaires.Ayala Pinès a, en 1992, conceptualisé cette lassitude en la nommant ' Burnout '. Il a caractérisé l'état de souffrance des professionnels du secteur sanitaire et social par un épuisement émotionnel, physique et mental.Depuis, le phénomène s'est étendu à des postiers, des policiers..., aux corps sanitaires et sociaux. Ministres de la santé et élus de la nation ont tenté d'apporter des solutions, en vain : le mal s'étend.On peut lutter contre l'épuisement professionnel, il existe des remèdes. La loi de 2002 est une avancée qui permet de construire des projets d'établissement et de vie, de réintroduire la parole comme le dit si bien le Dr Tosquelles. Un management adapté et une bonne conduite des équipes sont des éléments déterminants pour lutter contre l'épuisement.Mais c'est dans l'action collective des acteurs que se crée l'état de mal-être ou de bien-être, situation que le professionnel va vivre de manière subjective. La plupart des professionnels le disent : 'les conflits d'équipe sont plus épuisants que les relations, même difficile, avec les résidents'. Cette situation provoque des émotions que certains auront tendance à vivre de manière positive alors que d'autres vivront les mêmes situations de manière négative. De ce vécu subjectif, des professionnels, découle 'un bien être ou un mal être' au travail. [résumé d'éditeur]


    Mots clé : EPUISEMENT PROFESSIONNEL ; MANAGEMENT ; TRAVAIL EN EQUIPE ; DYNAMIQUE DE GROUPE ; RELATION ENTRE PAIRS ;
Contenu dans
       

Envoyer par email
Ajouter au panier
Imprimer