Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













TCC : documents récents

Documents : 61

Article
IDEM-dépression : caractéristiques et évaluation d'un groupe ouvert combinant psycho-éducation et thérapie cognitivo-comportementale / Weiner, Luisa ; GARCIA KRAFES E ; GARCIA S ; BERTHOMIER C ; Morali, Alexandre ; METZGER JY ; Weibel, S. ; Javelot, Hervé ; BERTSCHY G. 2018 , ENCEPHALE , vol. 44, n° 2. - 141-147 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral si le CHSA est abonné : http://www.em-premium.com/article/1209368
Résumé : Nous avons développé un groupe ouvert combinant psycho-éducation et thérapie cognitivo-comportementale (TCC), le groupe information, découverte, échange et mobilisation concernant la dépression (IDEM-dépression), composé de 17 séances thématiques et indépendantes qui abordent chacune un sujet lié à la dépression. Il s'adresse à des patients présentant un épisode dépressif de sévérité variée, s'inscrivant dans le cadre d'un trouble unipolaire ou bipolaire. Le groupe est donc accessible à un grand nombre de patients présentant un épisode dépressif majeur. Nous présentons ici les caractéristiques de ce groupe, sa faisabilité et les résultats d'une étude d'évaluation portant sur l'impact immédiat sur l'humeur, mesuré via des échelles visuelles analogiques proposées en début et en fin de séance, et sur la satisfaction globale des participants, évaluée via deux questionnaires de satisfaction. Les résultats, issus de deux centres où le programme a été implémenté, suggèrent une amélioration significative de l'humeur suite à la participation aux séances ainsi qu'une satisfaction auto-rapportée élevée. Ils indiquent aussi que le groupe IDEM-dépression peut s'adresser à un large spectre de patients dépressifs ayant des caractéristiques cliniques hétérogènes. Dans ce contexte, il constitue une offre psychothérapique à coût réduit, orientée vers une pathologie psychiatrique très prévalente. Son efficacité sur l'humeur et sa satisfaction élevée semblent liées à son contenu de type psycho-éducation et TCC, et à son format groupal, flexible et ouvert, qui favorise la décentration et l'entraide ainsi que la réduction de la stigmatisation et de l'isolement dus à la maladie [Résumé d'auteur]
Implantation et évaluation d'un programme d'entraînement aux habiletés sociales chez les enfants ayant un trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité / VERRET Claudia ; Massé, Line ; LAGACE LEBLANC Jeanne. 2018 , JOURNAL DE THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE , vol. 28, n° 3. - 103-113 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral si le CHSA est abonné : http://www.em-premium.com/article/1240868
Résumé : "Les enfants ayant un trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) peuvent vivre des difficultés sociales qui conduisent à des effets négatifs à court et à long terme. L'objectif de cette étude est de mesurer les effets du programme d'entraînement aux habiletés sociales Multi-Propulsion, volet mieux vivre avec les autres (Massé et Verret, 2016 ; Verret et Massé, 2017), chez des enfants ayant un TDAH et d'évaluer l'association entres les habiletés sociales et les difficultés de comportements et des mesures de fidélité de l'implantation. Les participants sont 33 enfants ayant un TDAH âgés de 8 à 12 ans répartis dans un groupe expérimental (n =22) et un groupe en attente (n =11). Le programme étudié inclut 12 ateliers pour les enfants et deux ateliers pour les parents. Les mesures comprennent une évaluation des effets (Social Skills Improvement System TM) et des indices de fidélité de l'intervention (index d'intégrité, taux de participation, dosage et perceptions de l'adhésion au traitement). Les résultats montrent une amélioration des problèmes de comportements dans le groupe expérimental. L'adhésion au traitement est corrélée avec l'amélioration des habiletés sociales et avec la diminution des problèmes de comportements. L'impact social est généralement significatif. Les améliorations observées sont liées aux contenus abordés dans les ateliers choisis par chacun des groupes, soulignant l'importance d'adapter les programmes aux besoins spécifiques des participants.[résumé d'auteur]"
Le haut potentiel intellectuel : mise au point [dossier] / Coord. Vannetzel, Léonard ; GAUVRIT Nicolas. 2018 , ANAE , vol. 30, n° 154. - 255-333 Consultable à : BmHEy
Contient : La santé mentale des enfants et adolescents intellectuellement surdoués : synthèse des données quantitatives ; Haut potentiel intellectuel et psychopathologies : position réconciliatrice et pistes thérapeutiques
Apport de la pleine conscience dans les thérapies cognitives et comportementales de l'insomnie / VANHUFFEL H ; Rey, André ; LAMBERT I ; Da Fonseca, David ; BAT-PITAULT F. 2018 , ENCEPHALE , vol. 44, n° 2. - 134-140 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral si le CHSA est abonné : http://www.em-premium.com/article/1209367
Résumé : L'objectif de notre étude est de comparer l'efficacité d'un programme de thérapie cognitive et comportementale (TCC) classique sur l'insomnie à un programme associant TCC et pleine conscience (PC) [extrait du résumé d'auteur]
Prévention de la récidive et interventions cognitivo-comportementales en France : quelles formations pour quels intervenants ? / Vanderstukken, Olivier ; Benbouriche, Massil ; LETTO Nora. 2018 , JOURNAL DE THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE , vol. 28, n° 1. - 42-47 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral si le CHSA est abonné : http://www.em-premium.com/article/1197574/article/prevention-de-la-recidive-et-interventions-cogniti
Résumé : Les interventions cognitivo-comportementales (ICC) sont les stratégies les plus efficaces pour prévenir la récidive générale, violente et sexuelle. Même si les dernières années ont été caractérisées par un intérêt croissant pour l'utilisation des ICC chez les personnes placées sous main de justice, le manque de formation et de connaissance des ICC et leur utilisation constituent un problème majeur. Cette situation crée le risque de pratiques professionnelles inappropriées, l'implication de professionnels bien formés est cruciale. Notre objectif est de présenter le rôle que les CCI peuvent jouer dans la prévention de la récidive et propose quelques pistes pour le développement de ce domaine d'activité nouveau en France.[résumé d'auteur traduit]
Le traitement des troubles anxieux chez les enfants et les adolescents : bilan et approches prometteuses / Turgeon, Lyse. 2019 , ANAE , vol. 31, n° 158. - 73-80 Consultable à : BmHEy
Résumé : Cet article présente d'abord quelques données sur l'importance des troubles anxieux chez les enfants et les adolescents. La deuxième partie dresse un bilan des interventions efficaces, tant au plan du traitement que de la prévention (universelle, sélective et indiquée). Enfin, nous présentons quelques approches prometteuses pour améliorer les interventions auprès des jeunes qui présentent des troubles anxieux. Nous discutons entre autres de la pertinence de l'approche par paliers. [résumé d'auteur]
L'obsession de dysmorphie corporelle : perspectives d'évolution de la prise en charge / SIEGFRIED E ; AYROLLES A ; Rahioui, Hassan. 2018 , ENCEPHALE , vol. 44, n° 3. - 288-290 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral si le CHSA est abonné : http://www.em-premium.com/article/1221413
Résumé : L'obsession de dysmorphie corporelle ou body dysmorphic disorder (BDD), anciennement décrit sous le terme de dysmorphophobie, se caractérise par une préoccupation excessive concernant un défaut physique léger ou imaginaire perçu comme difforme par le patient à l'origine de la réalisation de comportements répétitifs. Relativement fréquent en population psychiatrique et d'évolution chronique en l'absence de prise en charge, il est souvent responsable d'un retentissement majeur pouvant constituer un véritable handicap social et professionnel avec comorbidité dépressive, et d'un risque suicidaire élevé. Si peu d'études répondant aux standards de l'evidence-based medicine ont été réalisées, la thérapie cognitivo-comportementale et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine à forte dose semblent montrer leur efficacité en termes d'amélioration des symptômes et de la qualité de vie, toutefois d'autres stratégies de prise en charge restent à étudier. Un faible insight du trouble induit un recours initial fréquent à des soins cosmétiques ou chirurgicaux pouvant apporter un bénéfice initial transitoire mais n'améliorant pas la rémission à long terme et pouvant même aggraver les préoccupations du patient. Une sensibilisation des professionnels de santé est indispensable, des outils cliniques de dépistage validés en population cosmétique ont été développés, leur utilisation doit permettre un meilleur repérage du trouble et un accompagnement des patients vers une prise en charge adaptée [Résumé d'auteur]
TCC, supports numériques et troubles anxieux / Servant, Dominique ; ROUGEGREZ Laure ; BARDET Fabien ; BARASINO Olivia ; LETERME Anne-Claire ; Vaiva, Guillaume. 2018 , SANTE MENTALE , n° 233. - 38-43 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral si le CHSA est abonné : https://www.santementale.fr/inc/ddldoc.php?file=medias/userfiles/files/SM233_P038-043_SERVANT_TCC.pdf
Résumé : L'arrivée d'Internet et le développement des nouvelles technologies représentent une véritable révolution qui est en train de modifier les pratiques dans le milieu de la santé, apportant de nouveaux outils numériques de diffusion et de communication. Dans le champ de la santé mentale et dans le cas particulier des troubles anxieux, de nombreux programmes de thérapies comportementales et cognitives (TCC) en ligne ont montré leur intérêt. Si ces perspectives ne remplacent pas la nécessité de contacts avec des professionnels en face-a face, elles constituent bien une approche complémentaire offrant l'avantage de nouvelles possibilités de diffusion et de prévention [Résumé d'auteur]
Les troubles anxieux / Servant, Dominique. 2018 , SANTE MENTALE , n° 233. - 24-31 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral si le CHSA est abonné : https://www.santementale.fr/inc/ddldoc.php?file=medias/userfiles/files/dossier/SM233_P024-031_SERVANT.pdf
Résumé : Normale et adaptative, l'anxiété devient pathologique lorsqu'elle est intense, incontrôlable et qu'elle persiste. Elle s'exprime par 3 registres : psychologique, physiologique et émotionnel / comportemental. L'anxiété est une émotion qui accompagne tous les troubles psychiatriques mais lorsqu'elle est l'élément central, on parle alors de troubles anxieux. Le professionnel qui travaille en psychiatrie doit donc toujours distinguer si on évoque une anxiété symptôme ou un authentique trouble anxieux [Résumé d'auteur]
Modèles comportementaux et neurobiologiques de l'anxiété / Servant, Dominique. 2019 , EMC PSYCHIATRIE , n° 177. - 1-9 [37-112-A-05] Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral si le CHSA est abonné : https://www.em-premium.com/article/1243897/
Résumé : L'anxiété est au coeur du développement du behaviorisme. C'est essentiellement à partir d'expérimentation chez l'animal que sont mis en évidence les principaux mécanismes d'apprentissage et les processus d'habituation et d'extinction des comportements de peurs. À partir des années 1960, les premiers traitements comportementaux dans le traitement des phobies sont proposés, la désensibilisation systématique puis l'exposition. À la même époque, la découverte et l'évaluation contrôlée des traitements pharmacologiques de benzodiazépines et ensuite d'antidépresseurs ouvrent une ère d'exploration pharmacologique. Plusieurs hypothèses biologiques sont formulées à partir des modifications biologiques induites par les médicaments et principalement les systèmes Gaba-récepteur aux benzodiazépines et monoaminergiques. Une autre voie qui a été explorée est celle du stress et de l'adaptation et des effecteurs de la réponse au stress neuroendocriniens et du système nerveux autonome. L'anxiété résulterait d'un dérèglement des systèmes adaptatifs neurophysiologiques et cognitifs. L'essor des neurosciences et de l'imagerie cérébrale remet au goût du jour le paradigme du conditionnement de la peur pour en explorer les mécanismes cérébraux. L'amygdale est au coeur de ce circuit qui fait aussi intervenir d'autres zones sous-corticales comme l'hippocampe et des zones corticales qui semblent jouer un rôle régulateur. Des recherches sont menées dans les troubles anxieux dans le but de mettre en évidence l'hyperactivation amygdalienne et le rôle régulateur du cortex préfrontal. Les processus cognitifs et émotionnels seraient sous-tendus par des structures cérébrales différentes et l'anxiété résulterait du déséquilibre de la balance cortico-amygdalienne. La thérapie cognitive des schémas inventée par Beck initialement dans la dépression vient compléter le modèle comportemental des phobies et de l'anxiété pour ouvrir le champ des thérapies comportementales et cognitives (TCC). Une approche récente conduit à prendre en compte la dimension émotionnelle et les changements cérébraux observés par imagerie fonctionnelle lors des TCC des troubles anxieux. [résumé d'auteur]
    1 2 3 4 5 6 7    

  Envoyer par email   Tout ajouter au panier   Imprimer la liste 


Critère de recherche ou combinaison
Mots clés SantéPsy   therapie comportementale
Mots clés SantéPsy   therapie cognitive
Et : Date de parution   #a-1
Et : Ligne 1 Ou Ligne 2   1/2
Et : Ligne 3 Et Ligne 4   3/4

Trier :
Documents