Retour à la page d'accueil





Liens utiles





Pour nous contacter


Bibliothèque médicale
Henri Ey (BmHEY)


IFCS


IFSI













TCC : documents récents

Documents : 18

Article
Elaboration d'un questionnaire court de pensées automatiques positives et négatives (ATQ-18-Fr) auprès d'étudiants français / LEBREUILLY Romain ; Alsaleh, Muaweah. 2019 , JOURNAL DE THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE , vol. 29, n° 3. - 132-139 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.em-premium.com/article/1315193
Résumé : "La présente étude, élabore une version combinée de 8 items du questionnaire de pensées automatiques négatives (ATQ-8) et 10 items positifs de l'ATQ-révisé chez les étudiants.Cette étude est la première recherche qui confirme la validité interne, externe et factorielle de l'ATQ-18-Fr et atteste de sa pertinence en langue française. La validation de l'outil (ATQ-18-Fr) présente plusieurs implications cliniques importantes : disposer des instruments de recherche valide en langue française ; pouvoir mesurer et évaluer deux modes de pensée (négative et positive) et étudier leur rôle dans le déclenchement, le maintien et le traitement de la dépression.[D'après le résumé d'auteur]"
Rêves et cauchemars sont-ils de nouveaux outils en thérapie cognitivo-comportementale ? [Editorial] / Rengade, Charles-Edouard ; Hautekèete, Marc. 2019 , JOURNAL DE THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE , vol. 29, n° 3. - 95-100 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.em-premium.com/article/1315197
Trouble dépressif et trouble du spectre de l'autisme chez l'enfant et l'adolescent : analyse de la portée de la littérature depuis la parution du Manuel diagnostic et statistique des maladies mentales 5 (DSM 5) / BELLALOU Lucie ; Cappe, Emilie. 2019 , JOURNAL DE THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE , vol. 29, n° 2. - 82-92 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.em-premium.com/article/1296424
Résumé : Les enfants et les adolescents ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA) ont plus de risque de développer un trouble dépressif que leurs pairs. Ce trouble serait plus long et plus sévère que chez leurs pairs. Cet article vise à décrire la portée de la littérature selon la méthode d'Arksey et O'Malley sur la question des troubles dépressifs en concomitance au TSA depuis 2013, et à évaluer la qualité des études sélectionnées en suivant la grille QATSDD. Deux milles cent vingt articles ont été trouvés à partir des mots clés. Après avoir appliqués les critères d'inclusion et d'exclusion, 15 articles ont été examinés. Différents thèmes sont ressortis de l'analyse de la littérature : les méthodes d'évaluation des symptômes dépressifs, la prévalence du trouble dépressif chez les enfants et les adolescents ayant un TSA, la comparaison de ces éléments à ceux de leurs pairs, les facteurs associés aux symptômes dépressifs et les recommandations en termes de suivi. D'après les critères de la QATSDD, les articles ont une qualité moyenne. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour estimer la prévalence, définir les méthodes d'évaluation et une prise en charge basée sur les preuves.[Résumé d'auteur]
Thérapie cognitive basée sur le concept de rétablissement pour la schizophrénie : un cas clinique / VIDAL Sonia ; Huguelet, Philippe. 2019 , JOURNAL DE THERAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE , vol. 29, n° 2. - 57-66 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.em-premium.com/article/1296421
Résumé : Si l'on sait depuis de nombreuses années qu'un travail axé sur le rétablissement s'avère primordial dans la prise en soin des patients souffrant de schizophrénie, il n'est pas toujours évident d'en traduire les principes dans nos interventions. La thérapie cognitive orientée sur le rétablissement, développée par l'équipe d'Aaron T. Beck, est une approche particulièrement intéressante et novatrice puisqu'elle se propose de fusionner les principes du rétablissement psychologique avec ceux de la thérapie cognitive. Elle propose une conceptualisation et une planification du traitement cognitivo-comportemental basé les objectifs de rétablissement du patient, qui se révèle efficace sur les symptômes positifs, négatifs ainsi que sur le fonctionnement général des patients souffrant de schizophrénie. Cet article expose une application de cette approche auprès d'un patient souffrant d'une schizophrénie paranoide, dont l'anosognosie, le refus de suivi et les fréquentes hospitalisations conduisirent à un suivi assertif par une équipe mobile. Le cas clinique illustre comment l'identification d'un objectif de rétablissement personnel puis son fractionnement en sous-étapes quantifiables a permis à ce patient de définir une trajectoire de rétablissement et viser une action positive. Ce travail orienté sur le rétablissement a également servi de cadre au thérapeute pour cibler les croyances dysfonctionnelles sous-jacentes aux symptômes négatifs de ce patient.[résumé d'auteur]
Arrêt et réduction du tabac chez le patient souffrant de schizophrénie / Underner, Michel ; PERRIOT J ; Brousse, Georges ; CHAZERON I de ; Schmitt, A. ; PEIFFER G ; HARIKA GERMANEAU G ; Jaafari, Nematollah. 2019 , ENCEPHALE , vol. 45, n° 4. - 345-356 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.em-premium.com/article/1317678
Résumé : Cette revue systématique de la littérature s'est intéressée aux données concernant les différentes stratégies pharmacologiques et non pharmacologiques du sevrage tabagique et de la réduction de consommation chez les patients souffrant de schizophrénie. Les recherches ont été effectuées sur Medline pour la période 1980­2018. Nous avons inclus des études contrôlées randomisées y compris les études préliminaires portant sur des patients souffrant de schizophrénie en état stable ne présentant pas d'autre trouble psychiatrique sévère ni usage d'autres substances psychoactives associées au tabac et traités par médicament antipsychotique. Les programmes d'aide à l'arrêt individuels ou de groupe avec ou sans traitement pharmacologique comprenaient une validation de l'abstinence [Résumé d'auteur]
Troubles obsessionnels-compulsifs / Pelissolo, Antoine. 2019 , EMC SAVOIRS ET SOINS INFIRMIERS , vol. 14, n° 3. - 60-726-F-10 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.em-premium.com/article/1300112
Résumé : TOC : il s'agit de troubles caractérisés par la présence d'idées intrusives récurrentes insupportables (obsessions) généralement associés à des actes répétés en excès car irrépressibles (compulsions). De grands progrès dans le dépistage clinique ont été réalisé mais les délais de prise en charge restent importants.
Troubles anxieux et phobiques / Pelissolo, Antoine. 2019 , EMC SAVOIRS ET SOINS INFIRMIERS , vol. 14, n° 3. - 60-726-A-10 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.em-premium.com/article/1300113
Résumé : En plus des états anxieux aigus, il existe cinq diagnostics principaux de troubles anxieux chroniques. L'intensité des symptômes est variable et certaines formes peuvent être extrêmement sévères et invalidantes notamment dans certaines phobies. Les thérapies comportementales et cognitives et certains antidépresseurs sérotoninergiques peuvent être efficaces.
Prise de poids : vers une alimentation intuitive ? / BOUET Elisa. 2019 , SANTE MENTALE , n° 238. - 72-77 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.santementale.fr/inc/ddldoc.php?file=medias/userfiles/files/dossier/2019/238/SM238_P072-077_BOUET.pdf
Résumé : Les personnes souffrant de schizophrénie ont souvent des problèmes de surpoids et/ou d'obésité, en lien parfois avec les médicaments mais aussi avec une dérégulation de leur comportement alimentaire. Cet article reprend les bases du comportement alimentaire humain et présente un groupe thérapeutique 'Autour de la table'. Cette prise en charge via des méthodes psychosensorielles permettra aux patients de diminuer leur restriction cognitive, d'adopter une alimentation plus intuitive et de réguler leur poids [Résumé d'auteur]
Patients borderline : l'atelier 'Emotions et attachement' / PERSIAUX Gwenaelle. 2019 , SANTE MENTALE , n° 238. - 18-23 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.santementale.fr/inc/ddldoc.php?file=medias/userfiles/files/dossier/2019/238/SM238_P018-023_ADS.pdf
Résumé : Depuis 2015, le CMP de Firminy (CHU St Etienne) propose des ateliers thérapeutiques hebdomadaires basés sur la théorie de l'attachement pour aider les patients borderline à mieux réguler leurs émotions et améliorer leurs relations interpersonnelles. Les résultats en termes de symptomatologie, régulation des émotions, estime de soi et sécurité d'attachement (évalués quantitativement par des auto-questionnaires) valident l'efficacité thérapeutique du dispositif. Celui-ci innove par une combinaison de partage émotionnel intra-groupe, d'apports psycho-éducatifs et de mise en pratique de techniques de régulation émotionnelle et de mentalisation issues du travail de Linehan et Fonagy, spécialistes du trouble borderline. Au-delà de l'apprentissage cognitivo-comportemental, assez classique dans ce type de protocole de soins, les patients vivent pendant quatre mois des expériences relationnelles nouvelles et ainsi correctrices des blessures d'attachement du passé. Ceci s'opère grâce à la contenance 'attachmentiste' des animateurs et du groupe lui-même mais également grâce au focus permanent mis sur le vécu émotionnel dans l'instant des participants [Résumé d'auteur]
Le modèle biopsychosocial dans la lombalgie commune chronique / ARABI Hafid ; KHALFAOUI Saloua ; MOUHADI Khalid ; GHOUZLANI Imad. 2019 , ANNALES MEDICO PSYCHOLOGIQUES , vol. 177, n° 3. - 250-255 Consultable à : BmHEy / IFCS / IFSI
Texte intégral (Les liens https permettant d'accéder aux documents ne fonctionnant plus, ne les cliquez pas, copiez les directement dans un nouvel onglet de votre navigateur) : https://www.em-premium.com/article/1279812
Résumé : "Objectif : Notre objectif a été de démontrer le modèle biopsychosocial dans la lombalgie commune chronique.Matériel et méthode : Il s'agit d'une étude transversale réalisée sur des sujets adultes recrutés aléatoirement sans tenir compte de la lombalgie. Nous avons étudié les paramètres anthropométriques, les antécédents de lombalgies, l'endurance des muscles spinaux, le niveau d'étude, l'EVA douleur lombaire et handicap, l'antécédent et durée de lombalgie, l'anxiété et dépression. Nous avons utilisé l'Hospital Anxiety and Depression Scale, et la version arabe du Québec. Nous avons étudié les paramètres en corrélation et utilisé la régression logistique des facteurs liés à la lombalgie.Résultats : Cent vingt-cinq sujets ont été recrutés, 89 lombalgiques et 36 non lombalgiques. Les médianes d'âge étaient de 36 et 24 ans respectivement. La douleur lombaire était faiblement corrélée à la durée d'évolution (r=0,66), au test de Sorensen (r=?0,45), au Québec (r=0,69), au HAD (r=0,24) et à l'anxiété (r=0,32), mais corrélée à la dépression de façon non significative (r=0,069, p=0,49). En analyse univariée, le HAD (OR=1,074, IC95 % [1,01­1,13]), l'âge (OR=1,103, IC95 % [1,04­1,16]) et IMC (OR=1,340, IC95 % [1,15­1,54]) étaient des facteurs de risque de lombalgie commune (p=<0,01) ; le niveau universitaire et l'endurance des spinaux ont été identifiés comme facteurs protecteurs. Seule l'endurance des spinaux (OR=0,97, IC95 % [0,95­0,99]), p<0,01 et le niveau universitaire (OR=0,76, IC95 % [0,58­0,98], p<0,041) sont restés significatifs en analyse multivariée.Conclusion : Le traitement du lombalgique passe par la prise de compte du modèle biopsychosocial.[résumé d'auteur]"
    1 2    

  Envoyer par email   Tout ajouter au panier   Imprimer la liste 


Critère de recherche ou combinaison
Mots clés SantéPsy   therapie comportementale
Mots clés SantéPsy   therapie cognitive
Et : Date de parution   #a-1
Et : Ligne 1 Ou Ligne 2   1/2
Et : Ligne 3 Et Ligne 4   3/4

Trier :
Documents